1001 idées pour…



  • Trouver une idée d’entreprise

    1 Analysez les produits et services existants pour en cibler les lacunes potentielles

    2 Identifiez des besoins non comblés sur le marché. Ils constituent des occasions d’affaires.

    3 Soyez à l’affût des dernières tendances et anticipez les besoins de demain.

    4 Inspirez-vous de projets pertinents aux quatre coins du monde

    5 Informez et questionnez votre entourage.

    6 Soyez alerte quant aux possibles occasions d’affaires et de partenariat. Restez branché sur l’actualité sherbrookoise.

    7 Un grand nombre d’entreprises chercheront de la relève dans les prochaines années au Québec! Voilà une occasion de vous lancer en affaires à la tête d’une entreprise qui compte déjà quelques/plusieurs années derrière la cravate. Commencez par identifier un secteur d’activité qui vous passionne, puis entamez votre recherche d’entreprises. Et gardez en tête qu’une transmission d’entreprise réussie, ça se prépare, avec un plan de relève et un montage financier adéquats. Envie d’en savoir plus sur cette avenue entrepreneuriale? Communiquez avec le Centre de transfert d’entreprises du Québec – Estrie.


  • Valider et lancer votre projet d’affaires

    8 Regardez l’envers de la médaille, c’est-à-dire les risques et contraintes liés à votre projet. Situation du marché (faite une étude de marché!), lois, faisabilité technique, investissement, financement, spécialisation requise, etc.

    9 Vous butez contre certaines difficultés et vous hésitez à vous lancer? Trouvez des solutions : partenaires, ventes par internet ou par un distributeur, coach, formation, etc. Au final, soyez tenace… mais réaliste.

    10 Élaborez votre plan d’affaires – c’est un outil indispensable pour achever votre réflexion, planifier la création de votre entreprise, et plus! Besoin d’un coup de main? Contactez Sherbrooke Innopole.

    11 Adaptez vos propos à la réalité de chaque groupe à qui vous présentez votre projet : banquiers, partenaires d’affaires, clients, fournisseurs, etc. Et surtout, soyez bref et vendeur!

    12 Trouvez vos premiers clients dès que possible et effectuez vos premières ventes avec un minimum d’investissement. Cette avancée dans votre démarche de démarrage vaut son pesant d’or pour vous… et pour les investisseurs que vous voulez convaincre.

    13 Explorez ce qui se fait dans le secteur. Profitez-en pour visiter des entreprises similaires et vous informer sur leur expérience de production et de mise en marché, notamment les aspects techniques, financiers et commerciaux.

    14 Réseautez avec des experts et des gens déjà en affaires pour bien saisir la dynamique et la demande dans le domaine : fournisseurs, distributeurs, acheteurs, clients potentiels, etc.


  • Bien vous entourer

    15 Entourez-vous de personnes dont les compétences vous sont complémentaires. Vous comblez ainsi vos lacunes, et vice-versa!

    16 Prenez du recul face à votre projet. Pas toujours évident dans le feu de l’action? Partagez votre vision avec des spécialistes en démarrage d’entreprises… et écoutez! Ils peuvent vous donner de précieux conseils qui vous permettront d’éviter de futurs pièges.

    17 Travaillez en partenariat avec d’éventuels fournisseurs ou clients, votre directeur de compte à l’institution financière et autres professionnels tôt dans votre projet.

    18 Vous manquez de ressources ou de compétences à l’interne? Envisagez de sous-traiter à des spécialistes de confiance, qui respecteront vos délais.

    19 Bâtissez une équipe gagnante : avec des hommes et des femmes aux origines et expériences diverses. Cette diversité apportera une richesse… payante pour votre entreprise!

    20 Partagez vos valeurs à votre équipe… et montrez l’exemple. Développer une culture d’entreprise demande du temps; soyez constant.

    21 Mettez en place un comité aviseur. Rassemblez vos contacts ainsi que des ressources externes possédant des expériences complémentaires aux vôtres. Besoin d’accompagnement dans la démarche? Allez voir Sherbrooke Innopole.


  • Trouver du financement

    22 Approchez votre entourage (famille, amis, proches). C’est ce qu’on appelle le love money.

    23 Communiquez avec Sherbrooke Innopole, l'organisme de développement économique de la Ville de Sherbrooke. Il dispose de plusieurs fonds d’investissement et vous donne accès à une multitude d’autres sources de financement par son rôle de guichet unique.

    24 Faites une demande auprès d’institutions financières. Vous aurez besoin d’actifs (garanties personnelles, équipement, bâtiment, etc.) pour garantir votre prêt.

    25 Explorez les programmes de financement et les subventions (généraux et spécifiques) des deux paliers de gouvernement et de divers organismes.

    26 Approchez des anges financiers. Sherbrooke compte une cellule d’Anges Québec, le plus vaste réseau d’anges investisseurs au Québec.

    27 Tournez-vous vers le capital de risque, un investissement à fort taux d’intérêt et de rendement, mais sans garantie.


  • Trouver une place d’affaires

    28 Analysez vos besoins : type d’activité, type de bâtiment, nombre de pieds carrés nécessaires à l’ensemble des activités, nombre de places de stationnement, budget de rénovation, etc.

    29 À la recherche d’un terrain ou d’un local industriel ou à bureaux? Contactez Sherbrooke Innopole ou faites une recherche dans le répertoire des locaux industriels et à bureaux disponibles sur le territoire de Sherbrooke : 

    30 Vous cherchez un local commercial? Communiquez avec pour trouver l’endroit qui répondra à vos besoins.

    31 Informez votre entourage et votre réseau d’affaires de ce que vous recherchez. Approchez les chambres de commerce de Sherbrooke et de Fleurimont.

    32 Épluchez la rubrique des petites annonces dans les journaux La Tribune, La Nouvelle, Le Sherbrooke Express, EstriePlus.com et The Record. Consultez les sites comme kijiji Sherbrooke et LesPac.

    33 Promenez-vous! Ciblez des endroits stratégiques, et visitez-les.


  • Promouvoir votre entreprise

    34 Créez un impact par votre message et/ou votre visuel. Privilégiez une formulation punch et originale : communiquant les avantages de votre produit ou service, interpellant les clients potentiels, incitant à l’action, etc. Évitez de surcharger vos publicités de texte ou d’images, à vouloir tout dire et montrer, on ne retient rien.

    35 Créez des publicités professionnelles. Soyez attentif aux niveaux de lecture et à la typographie choisie. Choisissez des couleurs qui s’harmonisent à votre logo tout en attirant l’œil. Vous n’êtes pas sûr d’y arriver? Faites appel à des spécialistes de l’image.

    36 Ne faites pas de fautes d’orthographe!

    37 Adaptez le message et le visuel de vos publicités à vos publics cibles. N’utilisez pas de termes techniques ou trop complexes.

    38 Choisissez le bon média pour rejoindre vos publics cibles. Internet, radio, télévision, journaux et revues, panneaux d’affichage, présentoirs de dépliants, envois postaux : tous ont leurs caractéristiques propres à prendre en considération.

    39 Utilisez les médias sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, entre autres) : c’est branché, c’est facile, c’est accessible… et c’est fructueux!


  • Favoriser une vente

    40 Préparez votre rencontre: prenez des informations sur le client potentiel, adaptez votre énoncé de vente, prévoyez du matériel promotionnel (cartes professionnelles, dépliants, échantillons, etc.) et préparez-vous aux objections en formulant des réponses mettant en valeur les avantages de vos produits ou services.

    41 Assurez-vous de rencontrer le bon interlocuteur: celui qui prend la décision d’achat.

    42 Faites bonne impression. Habillement et coiffure adéquats, formules de politesse, vocabulaire impeccable : tous ces éléments joueront en votre faveur et mousseront votre crédibilité.

    43 Soyez à l’écoute de votre client, de ses besoins, de ses demandes, etc. Assurez-vous d’amasser toute l’information nécessaire pour livrer la marchandise ou le service selon les requis du client.

    44 N’étirez pas la rencontre inutilement une fois l’information transmise ou l’entente conclue.

    45 Pas de nouvelles à la suite d’une rencontre? Faites un suivi auprès du client dans les jours suivants la rencontre pour le relancer poliment.


  • Protéger votre produit… et vous-même

    46 Informez-vous à propos de la propriété intellectuelle (marque de commerce, droit d’auteur, etc.). Faites breveter votre invention, technologie, dessin industriel, etc.

    47 TPS, TVQ, dépenses admissibles pour fins d’impôts, obligations fiscales, etc.: adressez-vous à votre comptable pour vous assurer d’être en règle.

    48 Renseignez-vous sur vos obligations en regard de l’immatriculation et/ou l’incorporation de votre entreprise.

    49 Choisissez une forme juridique d’entreprise (propriétaire unique, société en nom collectif, société par actions, coopérative, organisme à but non lucratif)) adaptée à votre projet et à vos aspirations.

    50 Vous prévoyez embaucher? Renseignez-vous sur la réglementation et la syndicalisation dans votre secteur d’activité.

    51 Assurez-vous d’avoir tous les permis, licences et approbations avant de vous lancer en affaires.

    52 Vérifiez auprès de votre compagnie d’assurance de la couverture dont vous disposez si : vous travaillez à votre résidence, vous utilisez votre véhicule à des fins professionnelles, vous louez  ou avez acheté un local industriel ou commercial.

    53 Envisagez la possibilité de souscrire une assurance-vie, assurance-salaire et assurance-maladie.

    54 Transmettez au client une offre de service ou un bon de commande détaillé. Spécifiez les éléments en sus, les suppléments et coûts additionnels possibles, etc.


  • Livrer la marchandise… ou le service

    55 Prenez un maximum d’information pour livrer exactement le produit ou service demandé. N’hésitez pas à communiquer de nouveau avec le client pour vous assurer de certains détails : votre professionnalisme n’en sera que rehaussé… et vous pourriez éviter de mauvaises surprises.

    56 Respectez vos délais. Faites un échéancier en prévoyant une date de tombée devancée de quelques jours pour pallier d’éventuels retards de vos fournisseurs.

    57 Assurez-vous de la qualité de votre produit ou service avant de le présenter au client. Révisez ses demandes.

    59 Entrez en contact avec Pro-Gestion Estrie : un service d’appui à la gestion est disponible.


  • Améliorez vos compétences

    58 Suivez des formations pour acquérir ou perfectionner vos compétences et aptitudes techniques ou relationnelles.

    60 Profitez de l’expertise et de l’expérience d’un mentor pour accroître vos connaissances et votre savoir-être.


  • Faire croître votre entreprise

    61 Participez à des activités de réseautage (5 à 7, déjeuner du GATE, tournoi de golf, congrès, gala, etc.) auprès de différents organismes.

    62 Communiquez avec Sherbrooke Innopole pour : accéder à un vaste réseau de contacts d'affaires à l'échelle provinciale, nationale et internationale et trouver aides financières pouvant soutenir votre croissance.

    63 Votre entreprise est en démarrage et vous souhaitez accélérer son développement? Soumettez votre projet à l’équipe de l’incubateur-accélérateur d’entreprises innovantes Espace-INC. Situé au centre-ville de Sherbrooke, l’endroit offre divers programmes de soutien pouvant inclure des espaces de travail, du soutien administratif, des formations, du coaching et plus.

    64 Participez aux missions organisées par Sherbrooke Innopole, le ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, CQI (Carrefour Québec International), etc.

    65 Faites de la publicité ciblée.

    66 Une erreur de parcours? Tirez-en une leçon.

    67 Vous vous êtes lancé en affaires et vous vous interrogez sur le bon choix à faire devant une situation complexe? Recrutez les services d’un mentor. Le mentorat est une alliance stratégique gagnante pour le mentoré.

    68 Un coup dur? Gardez en tête la vision à long terme de votre entreprise. Remettez en perspective les difficultés momentanées et poursuivez votre mission.



Les sous, on les trouve où ?


Vous avez votre entreprise en tête? Mais où trouver les sous maintenant?

La recherche de financement est souvent l’étape la plus difficile et la plus cruciale dans le démarrage d’une entreprise. Dépendant de la nature et du stade de développement du projet, plusieurs sources sont souvent nécessaires pour rassembler les sommes nécessaires.

Heureusement, les experts de Sherbrooke Innopole, Pro-Gestion Estrie et la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Sherbrooke sont là pour vous guider dans votre montage financier qui pourra provenir de sources diverses : mise de fonds personnelle, aide financière gouvernementale, financement bancaire et investissement privé.

De plus, Sherbrooke Innopole et ses mandataires disposent de plusieurs fonds dont vous pourriez bénéficier :

Jeunes promoteurs  
Jeunes promoteurs

Fonds destiné aux entrepreneurs de 35 ans et moins qui désirent démarrer une nouvelle entreprise. La subvention peut atteindre de 4 000 $ à 7 500 $ selon le type d’entreprise et son domaine d’activité.

Fonds local d’investissement/ Fonds local de solidarité Fonds local d’investissement/ Fonds local de solidarité

Ce fonds est destiné à l’entreprise en phase de démarrage, d’expansion, d’acquisition ou de consolidation. L’aide financière peut atteindre jusqu’à 200 000 $.

Fonds d’investissement Entreprises Innovantes Fonds d’investissement Entreprise Innovante

Ce fonds, offert en collaboration avec Desjardins Innovatech, est destiné à l’entreprise innovante en phase de démarrage à Sherbrooke. Le financement varie entre 250 000 $ et 1 M $.

Fonds de développement des entreprises d’économie sociale Fonds de développement des entreprises d’économie sociale

Fonds destiné à l’entreprise d’économie sociale en phase de démarrage, d’expansion ou de consolidation, dont le montant d’aide financière peut atteindre 30 000 $.


Pour plus d’information sur les fonds et les sources de financement disponibles, visitez la section « Financement d’entreprises » du site web de Sherbrooke Innopole.